Bandeau de la SMLH 59


JP Monfort

Témoignage
Une page de notre histoire se tourne

Le 5 décembre, Place Rihour, assistant avec une délégation de légionnaires lillois à la cérémonie en hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, mon attention s’est portée sur une présence inhabituelle à l’occasion des cérémonies régulièrement organisées en ce lieu.
Une trentaine de personnes, d’un âge très respectable, s’étaient regroupées pour former un carré singulier. Elles étaient visiblement en couple. J’ai observé avec émotion ces anciens d’AFN, de la troisième génération du feu, celle qui ne fut reconnue comme combattante que bien plus tard, venus en famille honorer la mémoire de leurs frères d’armes tombés là-bas. Leur épouses et compagnes témoignaient elles aussi par leur présence des tourments vécus alors, quand les nouvelles étaient rares et l’attente si lourde, comme les retours au pays de leurs jeunes hommes très éprouvés.
Comment ne pas penser alors à notre camarade du comité de Lille Ville, Daniel Duhamel, qui nous a quitté en juin dernier.
Commandeur de la Légion d’Honneur, il sert en Indochine comme sous- officier dans les Tirailleurs Marocains, blessés 2 fois, cité 3 fois, il se voit décerner la Médaille Militaire ! Au retour, il intègre Saint Cyr (promotion Amilakvari) et participe aux combats en AFN comme officier pilote d’hélicoptère.
Ces nombreuses missions d’évacuation sanitaire ou d’appui feu lui valent 5 nouvelles citations et la Légion d’Honneur à 34 ans.
La France a finit de tourner la page douloureuse de son Histoire post coloniale, avec une nostalgie triste mais digne, sans oublier celles et ceux qui l’ont faite, en sacrifiant leur vie ou leur jeunesse, et ce au moment où notre jeune Président peut enfin s’attacher à proposer de nouvelles relations internationales, en soulignant qu’il n’a pas connu cette période.
Général Jean Paul Monfort
Président du Comité de Lille Ville

Un avenir ensemble

Un Avenir Ensemble
Lycée Corot de Douai



La Fondation Un Avenir Ensemble propose aux décorés de la Légion d'Honneur de s'engager aux côtés de jeunes méritants issus de milieux modestes, pour les aider à accomplir leurs études et à s'insérer dans la vie professionnelle.

La fondation offre un appui financier lorsque cela est nécessaire (frais de scolarité, voyages d'études, stages...)

Jacques Vernier, maire honoraire de Douai, a donc décidé de s'investir en accompagnant une jeune élève du lycée Corot dès le début de cette année.
Il s'agit de la jeune Justine, qui est interne en seconde et qui prépare un abibac (soit le baccalauréat français et son équivalent allemand, l'abitur) correspondant à des études suivies dans une section binationale franco-allemande.

Le vendredi 31 mars, au lycée Corot, une manifestation sympathique a officialisé ce parrainage en présence de Madame le Proviseur du Lycée ainsi que de Madame Janine Pecha, correspondante de la Fondation, chargée de la Région Nord.

Bernard Duhoux
Comité de Douai

Attention, nombre de places restreint
Contact : p.vandamme@reactifconsultants.com

Douai

Accueil des migrants de la jungle de Calais


Pour ce qui concerne l’apprentissage du français aux migrants venus de la jungle de Calais et répartis dans le département du Nord, le préfet des Hauts de France a sollicité les présidents du Nord qui représentaient les Ordres nationaux de la LH et de l’ONM et l’Ordre des Palmes académiques.

A ce titre, le comité de la SMLH de l’arrondissement de Douai, en coopération avec la section douaisienne de l’ONM, a acquis des dictionnaires arabe-français, anglais-français et pachtoune-français.
Au cours d’une cérémonie simple et sympathique, les deux présidents ont remis, à chaque migrant, un dictionnaire pour lui faciliter la vie et ses contacts avec la population du douaisis et, surtout, de Cantin (1400 habitants), petit village où les migrants sont logés dans un centre de l’AFPA.
Fidèles à la tradition des ch’ti, ces villageois ont très bien accueilli ces migrants avec des gestes de solidarité exemplaires et beaucoup d’humanité et d’entraide rejoignant les valeurs qui animent nos Ordres.
Démunis absolument de tout, pour dire merci, le sourire de ces jeunes gens au parcours dramatique a constitué un intense moment d’émotion.
Alain Veron, Président du Comité de Douai.

Douai

Intervention de Jacques Desbonnet,
Maison natale de Charles de Gaulle à Lille


Le 17 juin 2017, Veille de l’anniversaire de l’appel du 18 juin 1940, la Maison natale du Général de Gaulle a accueilli Jacques Desbonnet, officier de la Légion d’Honneur, afin qu’il puisse exposer à des élèves de deux établissements scolaires lillois, les raisons qui l’ont conduit de choisir, à l’âge de 17 ans, à devenir résistant lors de la guerre 1939-1945.
Ainsi, devant une soixantaine d’élèves de CM2 de l’école Diderot et de troisième du collège Carnot de Lille, Madame Marguerite Chassaing, conseillère départementale, représentant Monsieur Jean-René Lecerf, président du département du Nord, Madame Marie Lefebvre, directrice de la maison natale Charles de Gaulle, Monsieur Pierre Sonntag, médiateur culturel, Monsieur Jean-Luc Devresse, délégué du Maire de Douai, Monsieur Richelet et Madame Wiart, responsables des élèves, Jacques Desbonnet a pu raconter la possibilité qu’il a eu le 18 juin 1940, alors qu’il fuyait Douai avec sa famille, d’écouter en direct le message du Général de Gaulle qui a été pour lui, une véritable révélation et le symbole de l’espoir.
En effet, c’est à la suite de cette écoute, que Jacques Desbonnet est entré dans la résistance à l’âge de 17 ans.
Il a pu alors expliquer aux élèves, très attentifs, sa vie de résistant entre la période 1940 à 1945, au cours de laquelle il aura été emprisonné deux fois, y compris dans le couloir des condamnés à mort.
A suivi, suite à cet exposé, la phase habituelle des questions et réponses et on a pu être surpris de la pertinence de celles-ci venant de la part de jeunes n’ayant pas connu cette époque dramatique.
La manifestation s’est terminée par un dépôt de gerbes à la stèle du Général de Gaulle située dans la cour de la maison natale et une visite de celle-ci.
Pierre Sonntag et Jacques Desbonnet.
SMLH ONL

Concert Schumann à l’ONL
23 juin 2017

Dirigé par Christian Zacharias
Suite aux accords passés avec l’Orchestre National de Lille, les membres de la SMLH et des structures amies, ONM, AMOPA ont pu participer le 23 juin au dernier concert du cycle Schumann, dirigé par Christian Zacharias.
Pour cette soirée, dont le coût était de 25€/pers, nous avons eu 63 inscrits.
Le cocktail s’est déroulé chez Clément Marot, en face du Nouveau Siècle, qui nous a accueilli quasi au pied levé. Lors de ce cocktail les participants ont pu s’entretenir avec le chef d’orchestre Christian Zacharias, le premier violon Clémence de Forceville et le directeur général François Bou.
Pour une première manifestation l’ensemble des participants a beaucoup apprécié cette soirée.
Nous récidiverons donc lors de la saison 2017/2018.

SMLH ONL SMLH ONL